William Bouguereau, Dante et Virgile, 1850

Carl Friedrich Lessing, Paysage montagneux : ruines dans une gorge, 1830


Caspar David Friedrich, Rivage avec la lune cachée par des nuages, 1836

Une belle expo, "l'Ange du bizarre" au Musée d'Orsay. Rien que le titre et je suis conquise, l'Ange du bizarre, ça me plait, ça me tente, ça m'intrigue.

Le fantastique, l'étrange, l'irrationnel, ce qui n'est pas toujours avouable, ce qui fascine, trouble, fait peur, dérange; l'être humain face à ses démons et à sa part d'ombre. Une complexité passionnante et foisonnante, telle un puits sans fond, dans lequel je crois qu'il est intéressant de se pencher, juste assez pour ne pas tomber, juste assez pour tenter d'approcher nos profondeurs, pour les connaître, un peu, pour les apprivoiser, en partie.